Raouf Ben Amor

Membre du jury 

Raouf Ben Amor

Acteur de théâtre, de cinéma et de télévision, natif de 1947 à Tunis, il a commencé en tant que chanteur, dans les années 60, et a rejoint le monde du théâtre en 1965, après avoir obtenu une bourse d’études en théâtre à Londres. De retour en 1972, Raouf Ben Amor a créé, avec Fadhel Jaïbi, Fadhel Jaziri, Mohamed Driss et Raja Farhat, la troupe « Théâtre du Sud » de Gafsa.

Une carrière artistique, riche en œuvres, qui s’est prolongée sur cinq décennies, et se poursuit à ce jour, dans des productions théâtrales, cinématographiques et télévisées.

Raouf Ben Amor a collaboré avec Raja Ben Ammar puis Taoufik Jebali au cinéma-théâtre, puis avait rejoint la Troupe Théâtrale Nationale d’El Teatro ; parmi ses travaux « Klem Ellil », « Mémoires de dinosaure », « Les héritiers » et bien d’autres.

Son empreinte est aussi remarquable sur le cinéma tunisien à travers les rôles qu’il avait incarnés dans plusieurs films ayant obtenu de nombreuses consécrations arabes et internationales, parmi les plus importantes le prix du « Meilleur rôle » au Festival international du Caire en 2017 pour son rôle dans « Tunis by night » d’Elyès Baccar.

Raouf Ben Amor a assumé de nombreux postes administratifs dont la 41ème session du Festival international de Carthage en 2005.

Salah Al Kassab

jury 

Salah Al Kassab

Né en 1945 à Bagdad (Irak), titulaire d’un doctorat en direction de théâtre, Professeur et metteur en scène de théâtre, Salah Al Kassab est connu dans le monde entier.

Sa carrière scientifique et artistique est riche et remarquable. Parmi les œuvres du théâtre classique de William Shakespeare qu’il a dirigées, on peut citer « Hamlet », « Macbeth », « Le roi Lear », « Othello » et « La tempête ».  Il a également piloté certaines œuvres de l’écrivain Anton Tchekov, comme : « Les trois sœurs ».

Il a animé de nombreux séminaires arabes et internationaux dont les plus importants sont : «Le théâtre et l’avenir en Tunisie», «La dramaturgie théâtrale à Damas», «La physique du théâtre» (au Japon), le théâtre arabe, «Les espaces d’expérimentation» (au Maroc) et «Le théâtre et la crise mondiale», à Carthage.
Il convient de noter que Salah Al Kassab a présidé le jury de nombreux festivals arabes et internationaux, y compris le Festival international du théâtre de Bagdad, et a participé à deux reprises au jury des Journées théâtrales de Carthage.

Salah Al Kassab a été couronné dans de nombreux festivals, notamment le Festival international du Théâtre expérimental, au Caire, et le Festival international du Théâtre, au Japon. il est aujourd’hui une figure incontournable du Théâtre arabe.

Jamal Yakout

JURY

Jamal Yakout

Titulaire d’un doctorat en réalisation et production théâtrale en 2011, il est professeur assistant en interprétation, mise en scène et production théâtrale à la Faculté des Arts de l’Université d’Alexandrie, en Égypte.

Il est également enseignant au Département des médias du même collège, à l’Institut supérieur des Arts dramatiques, à l’Académie des arts ainsi qu’au Département de théâtre de la faculté des Arts de l’Université Ain Shams.
C’est en 1982 qu’il entame sa pratique théâtrale. Par la suite, il a dirigé et réalisé près de soixante-dix œuvres. Ses prestations ont en outre reçu de nombreux Prix, dont trois lors de la 1ère session du Festival national du Théâtre égyptien, en 2006, et le State Encouragement Award, pour la mise en scène du spectacle « Double Story of Dr. Palmi ».

En mai 2008, il fonde le Festival « Theater Without Production », dont il a présidé la 1ère et la 9ème édition. Le festival qui a pour devise « L’imagination et non le matérialisme », a vu la participation de troupes venant du Maroc, de la Tunisie, de la Libye, du Koweït, de France, d’Allemagne, d’Espagne et de Bulgarie.

Abdelwahed Ben Yasser

JURY

Abdelwahed Ben Yasser

Critique de théâtre et de cinéma marocain, Abdelwahed Ben Yasser est professeur de théâtre dans l’enseignement supérieur, en anthropologie et critique moderne.

Au cours des années 70, il a joué avec la troupe de Marrakech Club-Comedy, et notamment dans : « Les grenouilles noires » (1974), « Taburida » (1974), « Rahot » (1975), « Les singes dans le piège » (1976). Il a également contribué à la sélection et à la préparation de pièces comme « Le clown » (1977) et « La révolution de Saheb Alhimar » (1978), toujours avec la même troupe.
Ben Yasser a participé à de nombreux festivals de théâtre et cinématographiques, ainsi qu’à des séminaires académiques aux niveaux local, national et international. Il a fondé et supervisé certains festivals de théâtre professionnels et universitaires. Il a été, d’autre part, membre du jury dans les festivals de théâtre locaux et à Arably, ainsi que directeur artistique du Festival international du théâtre professionnel de Marrakech.

Il est à l’origine de plusieurs études dans des revues arabes et dans des ouvrages collectifs au Maroc et à l’étranger, telles que « La vie tragique », « La tragédie de la philosophie et de la poésie » (2006), et « Tragédie et vision tragique du théâtre arabe moderne » (2007).

Koffi Kwahulé

JURY

Koffi Kwahulé

Koffi Kwahulé est comédien, metteur en scène, dramaturge et romancier. Il est l’auteur d’une trentaine de pièces traduites dans une vingtaine de langues.

Koffi Kwahulé est né le 17 mai 1956 en Côte d’Ivoire et a commencé sa formation artistique à l’Institut National des Arts d’Abidjan, pour la poursuivre à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Paris.

Il a un doctorat d’Études Théâtrales à la Sorbonne (Paris 3).

Koffi Kwahulé a reçu plusieurs Prix, dont le Grand Prix Ahmadou-Kourouma 2006 (Suisse), pour son roman Babyface (Éditions Gallimard) et le Grand Prix de Littérature Dramatique en 2017 (France), pour L’Odeur des arbres (Éditions Théâtrales).

Il a également reçu, en 2013, et pour l’ensemble de son œuvre, le Prix Édouard-Glissant (France). En 2015, Koffi Kwahulé obtient le Prix Mokanda (Congo-Brazzaville) et le Prix d’Excellence de Côte d’Ivoire.

Koffi Kwahulé est Chevalier des Arts et des Lettres. Il vit et travaille à Paris.